le Barrage de Grand' Maison : son histoire

 

http://www.intellego.fr/soutien-scolaire--/aide-scolaire-physique/intellegofix-9--a-chacun-son-energie-la-step-/49100  Le barrage de Grand’ Maison est un barrage hydroélectrique français de type poids en remblais avec parement en enrochement. Il est situé entre les massifs de Belledonne et des Grandes Rousses sur la commune de Vaujany.  La commune de Vaujany est située dans le département de l'Isère et la région Rhône-Alpes. L’aménagement de Grand’ Maison dit de "haute chute" est situé en amont de la vallée de la Romanche. Il fait remonter l’eau utilisée vers le réservoir supérieur à l’aide de 8 turbines-pompes et la stocke en vue des périodes de fortes consommations. Aux confins de la Savoie et de l’Isère, dans les Alpes, sur le coude que fait l’Eau d’Olle, un des affluents de la Romanche, (dans une dépression entre les massifs de Belledonne et des Grandes Rousses), les centrales hydroélectriques de Grand’ Maison ont profité des chutes d’eau pour implanter l’aménagement hydroélectrique le plus puissant de France. Avec ses 1820 MW de puissance installée (12 groupes de 150 MW), cet équipement représente 8 % du parc hydraulique français. La production annuelle est de 1 420 GWh (Gigawatt heure). La consommation totale annuelle d’énergie nécessaire au pompage qui s’élève à 1 720 GWh induit un bilan négatif de 300 GWh, soit un déficit énergétique de 30%.

 Source : http://www.intellego.fr/soutien-scolaire--/aide-scolaire-physique/intellegofix-9--a-chacun-son-energie-la-step-/49100

 

 Dans ce site de haute montagne, peu importe le débit. Ce qui compte c’est la hauteur de chute de l’eau, de 950 m.http://www.edf.com/html/panorama/medias/images/mediatheq/big/hydr_photo_16.jpg

L’aménagement de la centrale de Grand’ Maison se caractérise par sa faculté de remonter de l’eau utilisée vers le réservoir supérieur à l’aide de 8 turbines pompes. Le barrage de Grand’ Maison, situé à 1 700 m d’altitude, peut stocker 140 millions de m3 d’eau dont une centaine résulte de la fonte des neiges. Cette énergie potentielle alimentera les turbines aux moments des fortes consommations. Une retenue, en aval de l’usine, reçoit une partie de l’eau déjà turbinée. Le volume de ce réservoir inférieur du Verney, situé à 770 m, est de 15 millions de m3 d’eau, soit un dixième de celui de Grand’ Maison. Etant donné le cycle de réutilisation de l’eau, le volume utilisable annuellement atteint cinq fois le volume de la retenue supérieure, soit 700 millions de m3 d’eau.

 

 

Source  :  WWW.EDF.fr

De 1945 à 1975: "Trente Glorieuses": En 1973, les six principaux pays industrialisés consomment 68% de l'électricité mondiale (d’où l'importance d'avoir accès à des sources énergétiques) sachant qu'ils ne représentent que 19% de la population mondiale. On remplace peu à peu le charbon par le pétrole. Mais, en 1973 éclate brutalement une crise du pétrole, hausse des prix d'un baril (passe de 2,74 à 11,25 dollar dans les pays arabes) donc hausse des prix des carburants, de l'électricité (à l'époque particulièrement faite à partir du pétrole). Avec ça s'ajoute une crise monétaire (le dollar n'est plus converti en or, donc les états peuvent créer plus facilement de la monnaie); Une évolution démographique qui accentue la dépression (nous sommes à la fin du baby boom); enfin, on assiste, après les années 1970, à un ralentissement des innovations techniques (de ce fait, il y a délocalisation des entreprises). De tout ça résulte une hausse considérable du chômage en France.

 

 http://www.intellego.fr/soutien-scolaire--/aide-scolaire-physique/intellegofix-9--a-chacun-son-energie-la-step-/49100 La construction de voies d’accès et d’infrastructures durables a précédé le démarrage de ce Grand Chantier d’Aménagement du Territoire.
Avant le démarrage des travaux, il a fallu prévoir des routes d’accès au chantier : 32 km de voies départementales ont été élargies et améliorées, 18 km de voies nouvelles ont été construites. Le rétablissement de l’une d’elles menant aux barrages a nécessité la construction d’un viaduc de 618 m dans la retenue du Verney.

www.edf.fr

 

Vu l’altitude, les travaux de construction ont été saisonniers (sur 5 mois par an). Les travailleurs sont venus massivement des départements voisins pour combler les effectifs de ce chantier qui atteignait 1 900 personnes. Qualifié de Grand Chantier d’Aménagement du Territoire, le projet a reçu des financements pour la construction des infrastructures nécessaires à ces nouveaux habitants (HLM, écoles, routes, assainissements, etc...). Ces aménagements ont bénéficié au développement ultérieur de la vallée axé sur le tourisme : sports d’hiver, exploitation des plans d’eau et activités de montagne.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×