introduction de nos TPE

Au IIème siècle avant J.C., la roue était déjà utilisée : la roue à auget tourne grâce au poids de l’eau et la roue à palette avec la vitesse de l’eau ; toute les deux sont l’ancêtre de la turbine moderne ? Au Moyen-Âge, l’énergie hydraulique est à la base de beaucoup de travaux essentiels par exemple pour actionner les martinets des forges ou des souffleries. Les moulins, scieries, papeterie ou encore ateliers de métallurgie se développent dans les régions montagneuses. Longtemps, l'énergie hydraulique fut, dans le monde comme en France, l'une des principales formes de prodution d'énergie.

Aujourd’hui, nous consommons de plus en plus d’électricité : pour notre confort, pour nos besoins, pour nos appareils électriques … Nous produisons cette électricité à partir d’énergies fossiles comme le charbon (40% de la production de l'énergie mondiale), le pétrole (7%), ou encore le gaz naturel (20%) qui en plus d’être polluant, de plus en plus chère et de plus en plus rare à trouver et à exploiter.  Nous utilisons aussi l'énergie nucléaire. (15%) Les pays développés tentent, depuis peu, d’utiliser les énergies « vertes » comme l’énergie solaire, la géothermie, l’énergie marémotrice… c’est pourquoi nous vous présentons l’une de ces énergies : l’énergie hydroélectrique (16%) provenant des barrages alpins. Nous pouvons alors nous demander si les barrages hydroélectriques dans les alpes sont une solution énergétique d’avenir ? Nous nous intéresserons à leur utilité et à leurs limites. Pour notre exposé nous nous consacreront à deux barrages particulier puisqu’ils ne sont pas du même modèle : le barrage de Chambon et celui de Grand’Maison-Verney .

 

 

www.sicaesomme.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×